SE LEVER DEBOUT, CHOISIR SA DIGNITÉ

TerrePar mon engagement dans le cadre d’un centre d’intégration en emploi, j’ai l’occasion d’accompagner des personnes en provenance de tous les continents qui viennent s’établir au Québec. Dans ce contexte, nous avons organisé une activité de rencontre avec des entreprises de la région afin que des candidates et candidats intéressés à trouver un emploi puissent entrer en relation avec des représentants d’entreprises.

Lors de cette rencontre, l’intensité était palpable : les personnes présentes étaient volontaires, souriantes, prêtes et dressées en leur dignité malgré une nervosité bien normale en pareille situation. Dans cette circonstance, différente de celle des habituelles entrevues d’embauche, ces femmes et ces hommes ont apprécié cette occasion de se présenter pour parler de leurs compétences durant quelques minutes. En les voyant ainsi oser sortir de leur zone de confort pour faire ce pas d’avancée, j’ai été touchée par leur force d’engagement et cela a soulevé en moi Lire la suite

Partagez ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Devenir jardinier, jardinière de ma vie

J’aime bien ma vie. Je la sens dense et forte, tenace et courageuse, pleine d’énergie. Elle et moi, on est liées, et ce, depuis le premier jour.

Mais comment en prendre soin et ne pas l’abandonner au gré des situations et des évènements que je vis? Non, elle mérite mieux que ça. J’ai le goût de lui donner de bonnes conditions pour qu’elle grandisse bellement. Outils jardinierMais à quoi prendre soin de ma vie, cultiver mon jardin intérieur peut bien ressembler dans le concret?

Des choix à faire

Je ne peux laisser tout pousser au hasard. J’ai des choix à faire qui ne sont pas nécessairement faciles. J’ai besoin de m’arrêter et de me poser la question : « Qu’est-ce qui va dans le sens de ma croissance? » J’écoute en moi pour distinguer le prioritaire du secondaire : la relation à mon conjoint, la mère que je suis, la formatrice PRH… tout cela, c’est du central en moi. J’ai donc à dire non à bien des invitations qui m’éloignent de mon essentiel malgré le goût que je peux en avoir. Je dis non à des joies immédiates pour un bonheur à plus long terme. Ce bonheur, c’est la satisfaction profonde et dense de mener ma vie au mieux selon ce que je découvre de qui je suis, selon ce qui me fait grandir.

M’intéresser à ce qui est là

Je m’intéresse aux nouvelles pousses de vie en moi. Je les cherche activement et j’apprends à développer mon flair pour les trouver. En moi sommeillent des germes de vie qui ne demandent qu’à éclore. J’ai la certitude que je suis faite pour de la nouveauté. Comment m’en approcher? Après tout, ces germes de vie poussent dans ma terre intérieure et recèlent du beau et du bon pour la Lire la suite

Partagez ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn