Comment je réussis à goûter la joie d’être moi ? (Partie 2)

Dans l’article paru le 17 mars 2015,  j’ai répondu à la première question :

  • Que puis-je dire du chemin parcouru?

Voici ce que je porte comme réponse aux deux autres questions :

  • Comment je vis cela au quotidien?
  • Comment je réussis cela dans les moments plus difficiles?

Au quotidien, en lien avec la vie de chaque jour, je sens important de reconnaître la joie Éveilqui m’habite, de la nommer pour m’y arrêter et y adhérer.

À mon réveil, avant même d’être complètement sortie du sommeil, je me réjouis de me réveiller, d’être vivante, d’avoir une journée de plus. Je savoure le temps de me réveiller complètement. Ça semble peu, mais c’est précieux.

Prendre plaisir à m’étirer et redonner à mon corps un peu de son tonus avant de sortir des couvertures me rend joyeuse. Debout, instinctivement, je cherche la lumière naturelle pour communier à la nature qui m’entoure. Devant le miroir, il m’arrive de me dire bonjour (habitée du souvenir d’un événement surprenant vécu il y a plus de trente ans où un « Bonjour Pierrette! » s’est dit en moi spontanément.) Avant de m’ouvrir au monde extérieur, autant que possible, je prends le temps de me connecter à ma force intérieure et d’en ressentir la joie.

Comme je suis prioritairement une femme d’action, j’aime Lire la suite

Partagez ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Comment je réussis à goûter la joie d’être moi? (Partie 1)

Suite à certains commentaires reçus verbalement, je me suis sentie interpelée à saisir plus en profondeur comment je sens que « goûter la joie d’être moi » est une clé pour être heureuse dans l’ordinaire de ma vie.

Je vais tenter de le faire en répondant à trois questions :

  • Que puis-je dire du chemin parcouru?
  • Comment je vis cela au quotidien?
  • Comment je réussis cela dans les moments plus difficiles?

Dans un premier temps, je réponds à la première question et je reviendrai dans un prochain article pour les deux autres.

Naturellement, j’aime m’intérioriser et me poser des questions. Un tournant s’est opéré quand j’ai appris à me poser le type de questions qui font aller de l’avant au lieu de poursuivre avec celles qui me faisaient ruminer, c’est-à-dire tourner avec mes questions dans ma tête et y dépenser des énergies jusqu’à me sentir épuisée, avec l’envie de me coucher pour tout oublier.

Mon chemin parcouru

J’aimerais vous dire l’essentiel que m’ont révélé trois formations PRH : « Qui suis-je? », « Me vivre plus harmonieusement » et « Corps et ouverture à mon monde intérieur ».

Lors de la formation « Qui suis-je? », j’ai compris que j’étais une personne à part entière, que je n’étais pas n’importe qui, mais quelqu’un Lire la suite

Partagez ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

« L’INTROSPECTION, QU’OSSA DONNE? »

J’ai choisi ce titre, inspiré de celui d’un monologue d’Yvon Deschamps, pour souligner justement le contraire : les fruits et les bienfaits d’une introspection menée de manière ajustée, avec une méthode efficace et simple.

Longtemps, j’ai cru que ce qui se passait dans mon monde intérieur était sans grande importance, sans réelle valeur et n’avait pas tellement d’incidence sur la réalité extérieure. Je ne voyais pas de chemin autre que celui de garder pour moi tout ce qui bougeait en moi et ce que je ressentais. J’aurais d’ailleurs eu bien de la difficulté à exprimer clairement ce que j’éprouvais si l’occasion m’en avait été donnée. Il semble que je n’avais pas les mots. En fait, je ne les avais pas encore découverts. Heureusement, j’ai appris!

Le mot « introspection » peut déranger ou inquiéter si on a l’expérience de tourner en rond à l’intérieur de soi, de flèches en tout senspiétiner en essayant de se comprendre sans que cela n’apporte un progrès réel. L’introspection vécue ainsi peut effectivement être une expérience infructueuse et, alors là, on peut se demander avec justesse : « Qu’ossa donne? »! À l’inverse, à l’aide d’une méthode sûre, on peut apprendre à Lire la suite

Partagez ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn