Rentrée scolaire

Hier, c’était la rentrée scolaire de mes enfants. Ils étaient heureux de revenir à l’école après ces deux mois de vacances salutaires, enchantés de retrouver leurs amis, de découvrir leurs nouveaux enseignants et d’utiliser leurs nouvelles fournitures de début d’année.

Quand je les observe dans ce démarrage, je suis émerveillée de voir combien ils sont motivés, responsables, fiables, organisés, libres et heureux d’aller à l’école.

Pourtant, à bien observer la mine des parents ce matin-là dans le grand gymnase, je me suis demandé qui des parents ou des enfants faisaient la rentrée. À l’évidence, je ne faisais pas exception : j’étais plus stressée que mes enfants eux-mêmes.

Je me suis sentie retourner 32 ans en arrière, lors de mes rentrées au secondaire. Incontestablement, j’ai gardé de mauvais souvenirs de ces rentrées. Je me sentais écrasée sous le poids des attentes qui pesaient sur moi. Les mathématiques, comme une épée de Damoclès, menaçaient mon avenir avant même d’avoir repris le chemin de l’école. Je me réduisais inexorablement à mes piètres résultats en math. Seule ma prof de math de 3e secondaire a su me donner le théorème salvateur, que je n’oublierai jamais, en me rendant un 4 sur 20 : « Mademoiselle Sophie, de toute façon, vous réussirez sans les maths ! »

C’est ce que j’ai fait, j’ai réussi sans les maths !

Ce n’est que 20 ans plus tard, virage heureux de ma vie, que je suis retournée à l’école pour développer mes capacités d’enseignante; cette fois-ci avec bonheur, enthousiasme et soif de découvrir.

Devenue épouse, maman et professionnelle, je suis plus que jamais à l’école aujourd’hui! Dans cette école, j’y découvre les réponses aux questions que je me pose relativement à l’éducation, à l’orientation, à la communication, au bonheur et aux décisions constructives. C’est une école dans laquelle ni moi ni personne ne me réduit à mes limites parce que j’y découvre mes potentialités. J’apprends à développer mes forces et à les mettre en œuvre. Je ne me sens plus esclave d’attentes ni de pressions extérieures, mais plutôt accompagnée dans l’apprentissage de ma liberté, de mon autonomie et de mon bonheur. Il s’agit d’une école dont la pédagogie m’aide à vivre ce pour quoi je suis faite.

Cette école, vous l’aimerez sans doute autant que moi. C’est une école où vous explorerez à votre guise le professionnel, le parent, le couple ou la personne que vous êtes. Une école qui facilitera votre façon de communiquer, d’aimer et de vous développer. Une école ouverte à tous où il n’y a pas de limite d’âge ni de niveau exigé. Une école qui suit votre rythme et ne vous impose pas le sien. Le seul préalable est d’être un adulte ayant le souhait de se développer dans le sens de son bonheur.

Cette école, c’est PRH !

Sophie Jardon, formatrice PRH

La Rentrée 1

La Rentrée 2

La Rentrée 3

La Rentrée 4

Partagez ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

3 réflexions sur “Rentrée scolaire

    • C’est à moi que vous donnez élan et courage d’une telle initiative. Bien sûr envoyez lui pour quelle puisse sentir combien tout compte même par moment où elle se décourage. Une phrase, un mot, le regard d’un enseignant peut changer la trajectoire d’un jeune et faire qu’il croit en la valeur de sa vie.
      Bonne suite à vous Dolorès.
      Sophie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *