Ces travailleurs de l’ombre, enrichissement de notre collectivité

Il fait beau. Je cours dans le parc comme je le fais régulièrement. C’est uriviere-parcn endroit magnifique longeant l’estuaire de la rivière et donnant accès à toute cette belle nature à deux pas de chez-moi.

En chemin, un homme et une femme attirent mon attention. Sac et outil à la main, je les perçois observateurs, en recherche. Allant au bout de ma curiosité de leur quête, ils me révèlent porter attention à l’état du parc et des sentiers : un déchet ici, une branche nuisible là. Je les sens heureux. Revient en moi l’image de ces deux hommes qui s’affairaient dernièrement à réparer le terrain suite à une crue des eaux. Et toutes ces décorations qui apparaissent comme par magie tout au long des sentiers au temps des Fêtes et à la Saint-Valentin.

Je me sens interpellée par ces travailleurs de l’ombre qui Lire la suite

Partagez ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn