Et si chacun de nous faisait toute sa part…

Le nouveau président des États-Unis ne croit pas au réchauffement climatique. Il a décidé de se retirer de l’accord de Paris invoquant « vouloir rendre sa grandeur à l’Amérique ». Cet accord vise à limiter la hausse de la température mondiale en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

Je crois mal entendre… Est-ce possible? En moi, je ressens de la colère et de l’incompréhension, plein d’arguments défilent dans ma tête. Quelle Terre laisserons-nous à nos enfants? Une sorte de panique se pointe. Je suis déçue de notre monde, de cette super puissance, face à qui nous sommes bien petits parfois. C’est ma première réaction.

J’ai bien peu de pouvoir sur cette décision. Trump nous place devant un fait accompli que je n’ai pas le choix d’accepter, sans pour autant être d’accord.

Au lieu de rester dans l’opposition et la contestation, je choisis d’accueillir ce réel. Je retrouve peu à peu mon équilibre en même temps que ma solidité en tournant mon regard plus loin, portée par mes valeurs de fond, ma solidarité, l’équité, la justice. Monte en moi une aspiration : laisser en héritage un monde le plus en ordre possible et l’environnement en fait partie.

Malgré tous les excès et désordres de notre société, je m’assure quotidiennement de faire toute ma part pour notre monde de demain. Je fais partie d’un groupe de simplicité volontaire, je prépare mon compost toute l’année, j’apporte mes sacs en tissu à l’épicerie. Je suis attentive à poser plein de petits gestes. Tout ça dans le but de réduire au mieux mon empreinte écologique. Je m’observe et identifie comment je peux faire plus pour protéger notre Terre là où je suis dans mon coin de pays.

Me voilà plus sereine, assurée de faire toute la part qui est la mienne pour laisser une Terre accueillante à mes enfants, mes petits-enfants et, plus largement, à notre humanité qui me tient particulièrement à cœur.

Et si chacun de nous fait toute sa part, mon espérance est décuplée. Oui, ensemble, ça devient possible de vivre dans ce monde auquel j’aspire, ce monde où nous marchons, ensemble, avec courage et détermination, conscients de notre impact personnel sur notre environnement.

Maryse Cyr, formatrice PRH

Partagez ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Libre et maître de ses décisions

josee-blanchetteTout dernièrement, la journaliste Josée Blanchette, qui a une chronique dans le journal Le Devoir, a décidé de refuser des traitements de chimiothérapie et de partager publiquement son expérience. Pour elle, les traitements étaient insupportables et elle mettait en doute leur efficacité.

De par sa popularité, sa prise de parole influence et dérange. L’opinion publique s’emballe. Des oncologues s’expriment pour rétablir les faits, l’efficacité, les risques et les limites des traitements proposés.

Au-delà des discussions, la journaliste maintient sa décision, qui n’est sûrement pas facile, car l’enjeu est majeur. L’essentiel qui m’apparaît du propos de la journaliste est d’inviter au discernement en ayant pris connaissance de tous les éléments qui concernent sa situation et en ayant pesé tous les impacts en référence à soi. Elle invite à demeurer libre et maître de ses décisions devant les traitements proposés.

Il m’apparaît évident que personne ne peut prendre une décision plus appropriée que Lire la suite

Partagez ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Le changement : une traversée à vivre au pas-à-pas

Nous avons, tout au long de notre vie, à vivre des changements, qu’ils soient petits ou grands. Nous ne pouvons éviter pas dans le sablecela. Dès le sein maternel jusqu’à la fin de notre vie, nous sommes en changement continu. Ces changements arrivent parfois de l’extérieur, par des événements ou des situations : un nouvel emploi, l’arrivée d’un enfant, une séparation, un revenu moindre, une organisation différente, un deuil, la maladie, etc. Il y a également les changements qui viennent de l’intérieur de soi : un changement d’attitude, une nouvelle façon de se voir, une aspiration nouvelle qui se manifeste en soi, des forces ou des capacités nouvelles qui se déploient et me poussent vers autre chose. Bref, on peut dire sans se tromper : notre vie est en éternel changement…

Tous ces changements, que j’ai à vivre, peuvent être constructeurs de ma personne. Ils peuvent me permettre d’avancer, d’évoluer, me conduire à innover, à changer pour du meilleur. Mais ils peuvent également me garder Lire la suite

Partagez ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Mentalité magique ou discernement?

« Là est la question! » comme l’écrit Shakespeare.Bonhomme interrogatif

La mentalité magique s’active souvent lorsque l’on croit que le temps arrangera bien les choses et que c’est mieux de laisser faire. « Cela ne sert à rien de décider. Baguette magiqueQue veux-tu? Je n’ai pas le choix! La chance finira bien par être de mon bord! » Il ne reste plus qu’à attendre que la magie opère comme dans le monde merveilleux de l’enfant.

Les dirigeants et les médias laissent parfois miroiter qu’ils savent ce qui convient le mieux pour satisfaire les besoins du monde. Nous recevons de toute part des messages qui influencent nos modes de pensée et l’exercice de notre liberté. Cela nous limite alors dans notre capacité Lire la suite

Partagez ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn