Un regard qui construit les « tout-petits »

J’ai été enseignante, pendant une trentaine d’années, de tout-petits qui commencent leur scolarisation. Je suis moi-même mère de 3 enfants et grand-mère de 5 petits-enfants. J’ai la sensation d’avoir fait une différence dans leur vie par mon souci de l’éducation, de les voir grandir et s’épanouir. Je n’ai pas toujours été parfaite, mais, comme nous tous, j’ai appris et je me suis améliorée avec les années.

Comme enseignante, j’ai pu observer que j’aidais les parents dans l’éducation de leurs enfants par mes commentaires. Je le faisais le mieux possible, car il n’y a pas de formule magique. On dit souvent qu’il n’y a pas de mode d’emploi fourni avec l’enfant qui arrive. Les parents me disaient souvent « apprendre sur le tas » et, dans une certaine mesure, je suis d’accord Lire la suite

Partagez ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

LA FORMATION PRH : Un partenaire « porteur de solutions » en éducation

Au printemps dernier se déroulaient deux colloques rassemblant différents intervenants et intervenantes du secteur de l’éducation, soit celui de l’AQAET (Association québécoise de l’alternance études-travail) et celui de la TREAQFP (Table des responsables de l’éducation des adultes et de la formation professionnelle des commissions scolaires du Québec). PRH y prenait part dans le but d’y présenter ses services et d’offrir une conférence.

Cette rencontre sur le terrain m’amenait à reconnaître la pertinence de notre outil et du regard que nous proposons comme voie de solutions aux nombreux défis rencontrés par les intervenants du secteur de l’éducation et leur clientèle en 2014.

Une réalité sociale incontournable

La réalité économique difficile au Québec a des conséquences directes, nous le savons, sur la disponibilité des ressources dans le secteur de l’éducation : réduction des services professionnels à l’élève, augmentation des effectifs par classe compte tenu des restrictions budgétaires, remise en question des structures actuelles, rationalisation des services, contraintes de temps, etc.

À ce réel, il faut ajouter les conditions de plus en plus difficiles du marché du travail avec ses exigences de rentabilité, d’efficacité et de compétitivité. De toute part, la pression augmente et les entreprises s’attendent à ce que les candidats qui arrivent sur le marché du travail soient de plus en plus polyvalents et compétents, non pas uniquement au niveau du savoir-faire, mais également, et surtout, au niveau des attitudes et habiletés personnelles et sociales.

La mission éducative comporte de nouveaux défis et les intervenants Lire la suite

Partagez ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn