NAISSANCE D’UNE FAMILLE

Je suis ton parent, ta mère.

J’ai encore le corps endolori de ton arrivée.

Et j’écoute déjà qui tu es en ce début de toi.

C’est que… je préfère que tu sois toi

Et non que tu sois ce que je voudrais que tu sois.

Il faut que je te découvre

Et que je continue à te faire naître tous les jours,

C’est mon plus grand défi.

 

Je suis ton parent, ton père.

J’me sens comme si c’était moi

Qui avait accouché de toi.

J’ai eu des contractions du cœur

Pendant que ta mère en avait au corps.

T’es mon premier enfant.

Wow! J’ai une famille depuis que t’es arrivé!

Je ne suis plus le même homme.

Bienvenue dans ma vie!

Je suis votre enfant, papa, maman.

Je n’ai pas besoin de tant d’affaires que ça.

C’est votre amour qui me fait exister

Et découvrir que je suis valable en ce monde.

J’ai juste besoin de me sentir beau dans vos yeux,

Que vous ne fassiez pas à ma place

Quand j’ai besoin d’apprendre à être.

Je n’ai pas besoin que vous soyez parfaits.

Juste que vous soyez d’accord

Pour que je sois différent de vous deux.

 

Ne m’inventez pas,

Ne me surprotégez pas,

Ne m’idéalisez pas!

J’ai tout en mon être pour être magnifique.

Aidez-moi simplement à aimer être moi-même

Et je serai un enfant réussi!

 

En passant, je vais probablement vous bousculer un peu…

Mais, que voulez-vous :

Il faut bien que je vous fasse grandir moi aussi!

 

Diane Plante, formatrice PRH

Partagez ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

La relâche scolaire, moment pour se retrouver, moment de proximité

Pour nous au Québec, en plein cœur de notre hiver québécois, arrive un temps de relâche scolaire. Pour certains, cela permet un moment pour se reposer à la maison avec les enfants et pour mettre de côté les horaires chargés; un temps pour se retrouver tranquille en famille. Pour d’autres, ce sera un bon moment pour partir à l’extérieur afin de changer la routine. Mais l’important est de prendre du temps pour écouter nos enfants et vivre une proximité avec eux.

Dernièrement, dans le cadre de mes activités PRH, j’ai vécu une expérience auprès de jeunes étudiants de 15 à 17 ans où j’ai pu échanger avec eux sur l’image qu’ils ont d’eux-mêmes. J’ai constaté que ce n’est pas toujours facile pour eux de se voir de manière positive. Je leur ai alors proposé Lire la suite

Partagez ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn